La santé au cours des premiers mois:

Il vient de naitre. Si c’est votre premier enfant, vous serez inquiète au moindre trouble typique du nouveau-né. L’aide d’un pédiatre est donc obligatoire mais vous devez savoir qu’au cours des premiers mois, l'enfant est sujet à des troubles variés. Établissons tout de suite la liste des plus fréquents, afin que vous puissiez les reconnaître plus facilement. Vous devez cependant avoir toujours présent à l'esprit le fait que vous ne pouvez pas vous substituer au pédiatre et que son aide est nécessaire chaque fois que vous avez un doute. Bref, il vaut mieux l'appeler une fois de trop qu'une fois de moins. Vous l'appellerez sans hésitation quand :

- I ‘enfant respire avec peine ou trop pesamment.

- Il a une température supérieure à 39°

- il hurle désespérément sans avoir l'air de pouvoir s'arrêter.

- Ses selles contiennent du sang

- il refuse la nourriture pendant plus de six heures

- il apparaît somnolent, inerte et apathique

La première année est souvent émaillée de petits problèmes qui ne devraient pas vous préoccuper : croûtes de lait, érythèmes, diarrhées et vomissements qui passent vite. A condition qu'ils ne soient pas négligés.

LES AFFECTIONS CUTANÉES

Les premiers jours et la première semaine après la naissance, apparaissent souvent sur la peau de l'enfant des taches et des petites boules qui, bien que disgracieuses, sont parfaitement normales. Elles disparaissent d'elles-mêmes en très peu de temps. La guérison des affections cutanées décrites ci-après peuvent au contraire demander plus de temps et d'attention.

LES CROUTES DE LAIT

C'est une dermatose très fréquente des nouveau-nés. Les glandes sébacées ont une sécrétion excessive qui provoque la formation de boutons sur le visage et le cuir chevelu du nouveau-né. L'épaississement qui en résulte peut durer plusieurs mois avant de guérir spontanément.

Il peut être utile de brosser doucement le cuir chevelu avec une brosse souple pour nouveau-né ou encore d'appliquer localement une huile végétale qui, en ramollissant les croûtes, facilitera leur élimination.

L'ECZÉMA

Appelé aussi dermatite, l'eczéma est une inflammation de la peau qui peut se présenter sous forme de sécheresses, de gerçures ou de petites croûtes, de rougeurs avec prurit. Il atteint de préférence le visage, la face postérieure des genoux, la face interne des coudes, les mains, le cuir chevelu et le thorax. Il est rare qu'il apparaisse avant l'âge de quatre mois. Il peut être dû à une allergie : dans ce cas, il est recommandé, à titre préventif, d'allaiter l'enfant au sein le plus longtemps possible, en faisant attention à ne pas prendre de substances allergisantes et de ne pas introduire trop vite dans son régime le lait de vache.

LE SUDAMINA

C'est une éruption cutanée qui apparaît quand l'enfant souffre de la chaleur ou est trop couvert. Il commence par de petites taches rouges localisées en général sur le cou, sur la poitrine et la partie supérieure des bras. Il suffit de couvrir l'enfant plus légèrement, de rafraîchir l'atmosphère et de nettoyer localement à l'eau et au savon acide.

LES "ENVIES" OU TACHES CUTANÉES

Il existe différentes formes d'"envies". Quelques-unes comme "la tache mongoloïde" (qui n'a rien à voir avec le mongolisme), disparaissent, tandis que d'autres sont permanentes. Le médecin est en général en mesure de les reconnaître; il vous indiquera comment les traiter.

L'ÉRYTHÈME FESSIER

L'éruption de taches rouges sur les fesses, aux endroits qui sont en contact avec la couche, est extrêmement banale. Elle se manifeste surtout chez les enfants qui ont une peau fragile. L'érythème fessier est provoqué par le contact de la peau avec l'ammoniac contenu dans l'urine et les enzymes provenant des selles, tous deux très irritants. Les couches-culottes qui gardent à l'intérieur une humidité et une chaleur constante ont une grande part de responsabilité.

Un érythème qui persiste peut également révéler une mycose ou une réaction allergique au lait en poudre.

A titre préventif, changez souvent de couches et essayez de laisser l'enfant sans couche à plusieurs reprises dans la journée. Pour le nettoyer, n'utilisez pas de savon ni de petites lingettes imbibées mais plutôt du lait et ajoutez quelques gouttes d'huile d'amande douce dans l'eau du bain. Dès que les premières rougeurs apparaissent, changez de couches encore plus souvent. Après avoir lavé l'enfant, séchez- le en tamponnant délicatement avec une petite compresse de gaze (ne jamais frotter). Pour le sécher complètement, essayez d'utiliser un sèche-cheveux à température moyenne pour éviter tout contact avec la zone douloureuse. Appliquez ensuite une très légère couche de crème à base de zinc, une pommade spécifique que vous trouverez en pharmacie, avant de lui mettre une couche propre. Pour la nuit utilisez des couches filtrantes. à sens unique. Plus l'érythème est important, plus vous devrez laisser le siège de l'enfant à l'air libre.

LA DIARRHÉE

L'intestin de l'enfant élimine dans les premiers jours une substance poisseuse, verdâtre appelée "méconium". Il ne s'agit pas de diarrhées; on parle de diarrhée lorsque les selles sont molles et liquides et qu'elles virent au vert plutôt qu'au jaune. La solution de glucosé est parfois responsable de la diarrhée du nouveau-né, en particulier quand il est prescrit à trop forte dose à un enfant immature.

Si l'enfant est nourri au lait artificiel, il se peut qu'il ne supporte pas certaines marques de lait. La diarrhée s'arrête alors quand on trouve la marque ou plutôt la composition qui lui convient. S'il est nourri au sein, un changement dans le régime alimentaire de la mère doit faire cesser la diarrhée de l'enfant. Faites boire abondamment votre bébé pour qu'il ne se déshydrate pas. Si la diarrhée devient très fréquente (à raison d'une à deux selles par heure) appelez tout de suite le pédiatre.

LES VOMISSEMENTS

Les enfants régurgitent souvent un peu de lait après la tétée et c'est un phénomène naturel. Il y a cependant des cas où il s'agit de vrais vomissements. Les vomissements sont rarement graves. Tous les enfants vomissent plus ou moins et beaucoup vomissent même facilement. En général le vomissement ne nécessite pas de traitement, étant en lui-même une réaction de l'organisme destinée à traiter quelque chose d'autre. Toutefois si le vomissement est brutal, il peut s'agir d'une sténose du pylore due à un rétrécissement important d'une valvule de l'estomac appelée le pylore. Celle-ci demande un traitement particulier. S'il est violent et associé à d'autres troubles tels que diarrhées ou fièvre, appelez tout de suite le pédiatre. Celui-ci pourra vous prescrire un produit à diluer dans de l'eau qu'il faudra faire boire à votre enfant ou un lait de régime spécialement étudié pour la réalimentation dans les jours qui suivent. Il se peut aussi qu'il prescrive, si l'enfant s'est beaucoup déshydraté (fréquent chez le nourrisson), une hospitalisation de courte durée pour lui administrer des liquides par voie intraveineuse.

REFROIDISSEMENTS ET EXCÈS DE CHALEUR

Les premiers jours de vie, l'enfant peut avoir du mal à s'adapter à la température ambiante et être sujet à des phénomènes de refroidissement ou d'hyperthermie. Vérifiez donc sa température s'il vous semble que l'enfant a trop chaud ou trop froid. Si elle est en dessous de 35°, l'enfant est à coup sûr en hypothermie et il faut appeler immédiatement le pédiatre. Si par contre elle est élevée, essayez de la faire baisser avec des compresses d'eau fraîche ou en lui faisant prendre un bain frais (2° en-dessous de sa température). Appelez cependant le pédiatre si elle stagne ou dépasse 39°. Faites attention à la façon dont vous l'habillez. Contrôlez la température de la pièce.

la meilleure des préventions pour le tout-petit est toujours la présence et la proximité de la mère qui devra veiller à la qualité de son alimentation, de son hygiène et de l’atmosphère dans laquelle il vit.